Mort à la Fenice

Publié le par elea23

mort.jpgMort à la Fenice. Donna Leon. Eds Point 2

Résumé (Livraddict) : Les amateurs d'opéra sont réunis à la fenice de Venise où ce soir-là, Wellauer, le célébrissime chef d'orchestre allemand, dirige La Traviata.
La sonnerie annonçant la fin de l'entracte retentit, les spectateurs regagnent leur place, les musiciens s'installent, les brouhahas cessent, tout le monde attend le retour du maestro. Les minutes passent, le silence devient pesant, Wellauer n'est toujours pas là... il gît dans sa loge, mort. Le commissaire Guido Brunetti, aussitôt dépêché sur les lieux, conclut rapidement à un empoisonnement au cyanure.
Le très respecté musicien avait-il des ennemis ? Dans les coulisses de l'opéra, Guido Brunetti découvre l'envers du décor.

Mon avis 1 (sur le livre) : Je ne connaissais pas du tout l'auteur avant de découvrir ce livre, j'ai appris ensuite qu'elle avait écrit plusieurs livres avec le même héros récurrent, et qu'il y avait même des adaptations télévisuelles... J'ai donc découvert pour la première fois le commissaire Brunetti, qui a la particularité d'être enquêteur dans la belle cité de Venise. La scène de crime sur laquelle il est appelé est d'ailleurs l'un des plus prestigieux théâtre au monde : La Fenice où pendant l'entracte du spectacle, le célèbre chef d'orchestre Wellauer a été empoisonné au cyanure. Brunetti doit donc enquêter, rapidement car son patron lui met la pression, et interroger tous les protagonistes de l'affaire : une jeune veuve éplorée, une cantatrice caractérielle, un metteur en scène qui s'est disputé avec la victime peu de temps avant l'empoisonnement... Brunetti découvre vite qu'il y a des zones d'ombre dans le passé de Wellauer, et il va être amené à exhumer de vieux secrets pour comprendre cette histoire.

J'ai lu ce livre avec plaisir même s'il ne me laissera sans doute pas un souvenir impérissable, ce qui donne son charme à ce roman pour moi c'est le fait qu'il se déroule à Venise et que l'enquête menée est un prétexte à une visite de la ville et de son histoire... Concernant l'intrigue, elle est bien menée, mais j'avais trouvé le coupable avant la fin et du coup ça enlève un peu de suspens même si finalement les mobiles ne sont pas ceux qu'on croyait.

Bref une lecture agréable mais sans plus...

 

Mon avis 2 (sur la collection) : je le dis sans honte, j'ai choisi ce livre en partenariat surtout pour découvrir cette nouvelle collection. Elle m'intriguait depuis que j'avais vu les premiers échos sur la blogosphère : j'avais trouvé qu'on marchait un peu sur la tête, un livre papier qui se prenait pour un e-book !! Puis j'ai eu l'occasion de le prendre en main en librairie et j'ai trouvé que c'était "un bel objet", il m'avait attiré, mais le prix prohibitif m'avait retenu. Du coup j'ai sauté sur l'occasion de le découvrir en partenariat, me demandant si ce format était agréable à lire. A ma grande surprise j'y ai trouvé un certain confort de lecture, on peut tenir le livre ouvert d'une main, il n'est pas lourd, il se range partout (j'ai même failli le perdre ;-) et on s'habitue très vite au sens de lecture (petit bémol, tant qu'à faire, autant mettre la pagination dans le sens de lecture, ça évite de se tordre le cou  quand on veut savoir où on en est...).

Le seul défaut vient de la finesse du papier bible, qui fait qu'on tourne souvent deux pages à la fois, et qui est très fragile...

Je suis donc conquise, même si je pense que cela reste, compte tenu de son prix, un livre à offrir (la couverture de ce livre est d'ailleurs magnifique), un plaisir à se faire, plutôt qu'un livre à lire pour une lecture "au quotidien"...

 

Je remercie Livraddict et les éditions Points 2 pour cette double découverte !

 

Commenter cet article

Pandidou 05/03/2013 12:28

J'ai lu un article très intéressant sur la Fenice, voici le lien, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez :

http://www.so-romantic.fr/autre/article/musique-operas-concerts-ballets/la-fenice-de-venise-1-15.html

soukee 27/08/2011 20:56


Je suis entièrement d'accord avec toi : c'est un bel objet mais trop onéreux pour que je me l'achète... ou alors de façon exceptionnelle ! ;)