Persuasion

Publié le par elea23

persuasionPersuasion. Jane Austen.

 

Résumé : Sous le vernis d'un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l'air d'y toucher. Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l'humour sont les seules convenances qu'elles reconnaissent... Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c'est fortes d'une telle indépendance qu'il faut souhaiter au mari d'être à la hauteur ! A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.

 

Mon avis : J'ai beaucoup beaucoup aimé !!! Quel plaisir de retrouver cette ambiance désuète, cette société ou tout est basé sur l'honneur, la noblesse, le rang dans la société...On y retrouve tout ce qui fait le charme des romans de Jane Austen, des amours contrariés, une héroïne avec une tête bien faite et bien pleine, des dialogues tout en non-dits et sous-entendus... C'était un des seuls que je n'avais pas lu il me semble et je ne regrette pas d'avoir comblé cette lacune !

On y suit la famille de Sir Walter Elliott, veuf avec trois filles. L'aîné, Elisabeth, est vaniteuse et ressemble énormément à son père, la cadette Marie est mariée et mère de famille mais c'est une enfant gâtée qui ne cesse de se plaindre et qui tombe malade chaque fois qu'elle veut qu'on s'occupe d'elle... Il reste donc Anna, douce et gentille, l'héroïne du livre. Au moment où commence l'histoire, Sir Walter Elliott ne peut plus assumer son train de vie et doit louer sa maison à un capitaine de marine. Or il se trouve que le beau-frère de ce capitaine n'est autre que Frédéric Wenworth, un jeune homme avec qui Anna a failli se marier.... Elle y a renoncé malgré elle pour suivre l'avis de l'amie de sa mère, Lady Russell, en qui elle a toute confiance et qui considérait ce mariage comme une mésalliance. Mais ses sentiments ne sont pas éteints et elle appréhende leurs retrouvailles...

J'ai aimé cette façon qu'ont les personnages, en particulier Elisabeth, de distiller une méchanceté sur une personne tout en ayant l'air de lui tresser des louanges... Quand à Marie, la regarder dire une chose et faire exactement le contraire à la page d'après est un vrai bonheur ! Les dialogues, les personnages, la haute société de l'époque, tout cela est parfaitement écrit et décrit. Je n'ai absolument pas vu le temps passer en lisant ce livre !

 Bref, chaque lecture d'un roman de Jane Austen est une parenthèse, un retour vers le passé... ça m'a donné envie de me refaire une de ses adaptations ciné ou télévision pendant ces vacances !

J'espère que mes co-lecteurs y auront pris autant de plaisir que moi !

Commenter cet article

scor13 16/02/2011 06:31


Lire vos avis me donne vraiment envie de me replonger dedans au plus tôt. On verra pendant les vacances si j'y arrive


Melisende 15/02/2011 21:24


Du plaisir, ça oui, j'en ai pris ! Pas autant qu'avec Orgueil et préjugés, mais quand même beaucoup !
J'ai adoré le personnage de Mary, justement pour la raison que tu cites : elle annonce un chose, et fait le contraire la page d'après ou change d'avis cinq lignes plus loin... Exquis ! ^^


Morgouille 14/02/2011 23:44


J'ai beaucoup aimé aussi !
Tout comme Frankie, j'avais envie de mettre trois baffes à Mary à chaque fois qu'elle se mettait à geindre !
Et j'aime beaucoup l'idée de la parenthèse, ces romans me font le même effet !


Niënor 14/02/2011 20:21


J'ai aussi adoré ce roman ! Il m'en reste encore deux mais j'ai peur d'arriver à la fin. :p
Anne est vraiment attachante et le capitaine Wentworth tout à fait séduisant !
J'ai vu l'adaptation avec Sally Hawkins mais elle m'a un peu déçue. :/


Frankie 14/02/2011 19:09


Une très très belle lecture pour moi aussi. J'ai trouvé Anne très attachante et j'ai eu envie de claquer Mary à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche ! :)