Secrets d'Irlande

Publié le par elea23

harlequin.jpgSecrets d'Irlande. Kate Hoffmann. Harlequin. Collection Audace.

 

Résumé (4ème de couverture : Les Quinn. C'est pour retrouver les héritiers de cette vieille famille irlandaise, émigrée depuis des générations à l'autre bout du monde, que Gemma Moynihan s'est décidée à entreprendre le long voyage vers l'Australie. Car, elle en est certaine, les Quinn de Kerry Creek détiennent sans le savoir un bijou ancien qui pourrait changer le cours de sa vie. Sauf que lorsqu'elle rencontre Cal Quinn, le propriétaire du vaste domaine où elle est attendue, elle comprend que si cet homme a bel et bien le pouvoir de bouleverser son destin, ce n'est pas du tout pour les raisons qu'elle imaginait.
Car les secrets que Gemma meurt d'envie de partager avec cet homme incroyablement sexy sont bien plus intenses et sensuels que ceux qu'elle était venue percer...

 

Pourquoi je l'ai lu ? : ben oui pourquoi ??!!!! Un délire organisé sur Livraddict par Leyla et Elizabeth Bennet, une grosse envie de rigoler, et de faire un petit retour en arrière : je n'ai plus lu de Harlequin depuis que j'ai 14 ans.... Du coup je me suis lancée dans cette lecture commune, me disant que de toute façon même si c'était "cucul gnangnan"  ça se lirait vite...

 

Mon avis : Donc je confirme : c'est "cucul" à souhait et ça se lit vite. Ce sont les côtés positifs...Et il est probable que je n'en relirai pas d'autre avant au moins 15 ans, voir 20.  Ah et si, on rigole ! Enfin au début, après on se lasse...

Donc j'ai beaucoup ricané à la scène de la rencontre : "Gemma découvrit son visage. Elle recula alors, comme électrisée. Le souffle coupé, elle tenta d'inspirer profondément. En vain... On aurait dit que ses poumons ne voulaient plus fonctionner."

Si on veut résumer : Cal Quinn est  "beau mais sans être parfait" ;"incroyablement sexy quand il est moulé dans son jean"; "il se meut d'une manière souple et féline", j'en passe et des meilleures.

Gemma : "est incroyablement belle, avec un teint de porcelaine comme il n'en avait jamais vu et une splendide masse de cheveux auburn qui tombaient en cascade autour de son visage."

Voilà donc le décor planté tout le reste n'est qu'accessoire, ils s'aiment mais n'osent pas se l'avouer, elle a une vie à des kilomètres de distance de la sienne, il y a un secret de famille entre eux et un peu de psychologie freudienne : si ! si ! Gemma n'a pas résolu ses problèmes avec son père c'est pour ça que ses histoires d'amour sont sans lendemain, avant Cal...ah si comme c'est la collection "Audace" il y a quelques scènes "torrides" : enfin un peu chaudes, enfin les héros couchent ensemble pour résumer. Mais pas avant la moitié du livre hein, parce que sinon tu tues le suspens...

Bref, c'est sans aucun intérêt, l'histoire est convenue, tu sais du début à la fin comment elle va se dérouler et se conclure, c'est plat.

Bon je ne vous dévoile pas la fin, bien entendu totalement imprévisible,  parce que comme je suis sûre que vous mourrez d'envie de le lire...

 

J'ai quand même bien aimé participer à cette lecture commune, et surtout qu'après on se fait un "mini swap cucul la praline" et ça va être trop bien.

 

Je vous invite à aller voir les avis de mes co-lectrices, on va bien rigoler !!!

Elizabeth Bennet   Erato  Blueverbena  Maela2983


Commenter cet article

Elizabeth-Bennet 08/12/2010 18:21


Ah oui j'ai adoré le "il se meut d'une manière soule et féline"...D'ailleurs à partir de maintenant je ne vais sortir qu'avec des garçons qui bougent comme ça :D


Maela 08/12/2010 17:37


Fiou ca ete dur mais on y est arrivé !! et tout ca sans avoir perdu notre cerveau (quoi que...!)!!


Lady K 08/12/2010 15:47


Excellent, tu as eu bien du courage de le lire ! C'est exactement le genre de lecture que je ne supporte pas (en tous cas, pas longtemps !).


Niline 08/12/2010 12:59


MOn avis rejoins le tiens... au moins, on aura bien rit !!!


blueverbena 08/12/2010 10:23


Mais oui ma chère vous reprendrez bien un peu de teint de porcelaine vous aussi... bref! une chouette rigolade quand même: vive le second ( troisième, quatrième??) degré!